À qui s'adressent les activités de la Socrem ?


1. Priorité au principal ! Il n'est pas conseillé d'infliger aux débiteurs en difficulté des frais supplémentaires élevés liés au recouvrement du principal. Chaque euro déboursé par le débiteur doit contribuer au plus vite au remboursement du principal.

2. Une approche humaine La manière d'approcher et d'interpeller un débiteur est fondamentale. Tous ne sont pas de mauvaise volonté, toutefois, certaines personnes risquent de s'enliser dans une situation difficile à la suite d'un licenciement, d'un divorce ou d'une maladie. Communiquer humainement avec les débiteurs et les considérer en permanence comme des êtres humains sont deux aspects essentiels dans la recherche d'une solution conjointe.

3. La gestion financière n'est pas simple La SOCREM réclame également qu'un intérêt suffisant soit porté à l'application d'une approche à long terme. Agir de manière socialement responsable implique aussi un aspect éducatif, indépendamment du paiement du dossier traité. Le recouvrement social de dettes permet au débiteur de ne plus se retrouver dans la même situation problématique.

4.Évaluer pour comprendre Le recouvrement de dettes socialement responsable ne peut fonctionner si l'on ne mesure pas ses effets. Cela permet de gagner en crédibilité et, en donnant davantage aux débiteurs la possibilité de respirer (frais supplémentaires moins élevés), les créanciers voient leurs chances de remboursement de factures impayées augmenter. La SOCREM veille à établir un équilibre entre le principal et les frais supplémentaires. 

Cet équilibre parfaitement quantifiable est un élément objectif révélant clairement l'avantage concret pour chaque partie concernée. La SOCREM a été créée pour ceux qui veulent donner la priorité au recouvrement de dettes socialement responsable : débiteurs, clients, groupes d'intérêts, pouvoirs publics, membres du secteur, associations professionnelles, autres.
Que signifie concrètement le recouvrement de dettes socialement responsable ?
Le simple fait de créer une ASBL et d'obtenir un certificat ou un label de la SOCREM n'est évidemment pas suffisant. Cela ne signifie pas non plus que vous devez renoncer à vos bénéfices et appliquer la méthode douce. La SOCREM propose en effet une méthode stricte mais juste et s'efforce de mettre en œuvre un traitement plus respectueux des débiteurs.
La nature de notre approche laisse de la place à une certaine subjectivité. Les éléments suivants doivent en toute logique se retrouver à la base de notre approche.
SOCREM
La SOCREM encadre celles et ceux qui désirent donner la priorité au recouvrement de dettes socialement responsable en tenant compte de la situation de chacun.

Rue du Congrès 35
1000 Bruxelles